L’assurance emprunteur est essentielle pour un professionnel qui souhaite effectuer un crédit auprès d’un financeur.
Cette protection de l’emprunteur permet de couvrir les risques encourus lors de la souscription à un emprunt, comme par exemples un accident, la maladie, l’incapacité de travailler etc. et garantie le remboursement du crédit à votre place si nécessaire.

Les garanties les plus courantes sont les garanties en cas de décès, accident et perte totale ou irréversible d’autonomie ou invalidité.

La souscription à une assurance professionnel pour votre prêt

Des simulateurs vous permettent de connaître le montant moyen que vous coûtera une assurance professionnelle. Généralement gratuite, rapide et simple, la simulation pourra vous donner un aperçu de ce à quoi vous devez vous attendre.
Le montant sera influencé par l’âge, l’état de santé du souscripteur, le montant emprunté, le métier exercé et les activités associées.

Les banques vous proposent généralement la souscription à leur propre assurance. En cas de non-acceptation de l’assurance de la banque, il vous est possible de faire appel à une société externe, c’est la délégation d’assurance.

La nouvelle loi pour les assurances professionnelles
« Un accès plus juste, plus simple et plus transparent au marché de l’assurance »

Comme indiqué précédemment, ce qui va jouer dans la balance du prix et de l’acceptation de l’assureur, c’est la santé de la personne qui souscrit.
Une nouvelle loi sur le droit à l’oubli vient d’être instaurée. Elle permet de réduire à 5 ans, les restrictions pour les anciens malades atteins de cancer.

L’objectif est de faciliter l’accès au crédit des personnes qui souhaitent emprunter

Un terrain d’entente a enfin été trouvé par les députés et sénateurs. Grâce à l’adoption d’une proposition de loi du 17 février 2022, ce n’est donc plus 10 ans, mais 5 ans qui sont exigés par les assureurs. Le texte permet aussi de supprimer les questionnaires médicaux pour les prêts immobiliers inférieurs à 200 000 euros.
Cette loi entrera en vigueur le 1er juin 2022.
Le droit à l’oubli s’applique aux contrats d’assurance en lien avec les prêts à la consommation, les prêts professionnels pour l’acquisition d’un local ou du matériel et les prêts immobiliers.
Attention, le montant du bien assuré doit être inférieur à 320 000 euros et que l’échéance du prêt soit fixée avant le 71e anniversaire.
A ce jour, un ancien malade n’a pas l’obligation de signaler à l’assureur une pathologie lorsque le cancer a été diagnostiqué avant l’âge de 21 ans et que le protocole thérapeutique est terminé depuis 5 ans, sans rechute et lorsque le cancer a été diagnostiqué après 21 ans et que le protocole thérapeutique est achevé sans rechute depuis 10 ans.
Pour les cancers et l’hépatite C, le délai est donc réduit à 5 ans. Ainsi, plus aucune distinction selon l’âge auquel le cancer a été diagnostiqué !


Vous souhaitez obtenir un financement pour un projet professionnel ? Déléguez cette tâche à notre agence de courtage !
Des difficultés à obtenir une assurance professionnelle pour votre crédit ? là aussi nous pouvons vous aider à trouver l’offre qu’il vous faut.

Découvrez aussi nos actualités. Vous souhaitez acquérir un commerce ? Voici un lien qui peut vous aider à y voir plus clair.

Contactez-nous
Tél. : 04 67 27 40 06

CrediPro Hérault
Nouvel’R – Bat C
257 Rue de l’industrie
34000 Montpellier

Contact

Accueil L’assurance, le plus qui peut parfois coûter cher