Les projets d’investissements étrangers ont progressé en 2018, selon le cabinet EY.
La France est deuxième sur le podium européen, derrière le Royaume-Uni.

La France, valeur refuge ?
Selon le dernier baromètre de l’attractivité EY, le nombre de projets d’investissements étrangers dans l’Hexagone a progressé de 1% en 2018, tandis qu’il baissait fortement au Royaume-Uni (-13%) et en Allemagne (-13% également).
Ce qui permet à la France, avec 1027 projets annoncés, de ravir à nos voisins d’outre-Rhin la seconde place du podium des pays européens les plus attractifs.
Londres restant, mais d’assez peu (1054 projets), sur la plus haute marche. 

Nos deux compétiteurs ont été victimes d’un environnement international dégradé, la perspective du Brexit faisant flancher la croissance du Royaume-Uni, et celle de l’Allemagne souffrant notamment du ralentissement du commerce mondial.
Pendant ce temps, malgré le mouvement des gilets jaunes qui a jeté une ombre sur les derniers mois de l’année, la France a continué à attirer les investisseurs.
Dans le domaine de la R&D tout particulièrement, elle s’empare de la première place avec 144 projets, soit une progression de 85% par rapport à 2017, où elle n’était que troisième derrière Londres et Berlin…

Sources et suite sur  : L’Express | 4 juin 2019 | Laurent Martinet

 

Devenir franchisé

h

Presse