Sélectionner une page

Qu’est-ce qu’un courtier pour crédit professionnel ?

Courtier en crédits professionnels

Obtenir ou demander un crédit professionnel en France est une démarche nécessitant une bonne connaissance du monde bancaire. Bien plus, des compétences techniques lors de la phase d’étude et d’analyse de faisabilité avec la banque. Les demandeurs de prêts professionnels font souvent face aux procédures qu’ils ne maîtrisent pas et au pire des cas, se voient refuser le crédit par la banque. Solliciter les services d’un courtier professionnel montre toute son importance, car ce dernier sert en matière de prêt ou de demande de crédit, de facilitateur pour toutes vos démarches de crédit bancaire.

Qu’entend-on par courtier en crédit professionnel ?

Le courtier professionnel est, de manière précise, un expert spécialiste du secteur des banques et des finances, qui sert de facilitateur, mitoyen entre les emprunteurs, les opérateurs économiques et les banques. C’est donc un intermédiaire, l’interlocuteur par lequel il faut passer pour atteindre la banque, afin d’obtenir un crédit professionnel. De manière plus technique, le courtier en crédit professionnel est un IOBSP, c’est-à-dire un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement. Attention, il ne peut pas se porter garant de son client.

Ce métier est apparu à peu près il y a 10 ans et l’année 2016 a engendré les leaders du courtage en crédit professionnel.

Quelles sont les exigences pour être courtier en crédit professionnel ?

Devenir courtier professionnel n’est pas sans exigence. Tout d’abord, le courtier professionnel est tenu d’avoir une immatriculation à l’Organisme pour le registre des intermédiaires en assurance (ORIAS), le registre unique des intermédiaires en Assurance, banque et finance, dont le rôle est de répertorier toute personne morale ou physique habilitée à exercer l’activité de courtier. Cette immatriculation fait office de preuve auprès des commettants du courtier. Ceux qui ne disposent pas d’une immatriculation ORIAS et qui malgré tout exercent de manière frauduleuse, sont passibles de sanctions allant jusqu’à 2 ans d’emprisonnement ferme, et d’une amende de 6000 euros, comme le prévoit le Code monétaire et financier en son article L341-11.

Il ne suffit cependant pas d’être immatriculé à l’ORIAS. Plusieurs autres conditions sont requises pour exercer le métier de courtier en occurrence :

  • Le contrôle de moralité des dirigeants des agences en courtage, en leur exigeant un extrait du casier judiciaire ;
  • Il faut également avoir des capacités professionnelles pour exercer ce métier. C’est pourquoi un diplôme, une expérience professionnelle ou une formation spécialisée sont requis.
  • Le diplôme s’obtient au bout d’une formation de 150 heures représentant en moyenne 3 à 4000 euros en frais de formation. Ces diplômes doivent être certifiés par l’ORIAS,
  • l’expérience professionnelle s’estime à au moins cinq ans d’exercice du métier de courtier professionnel en crédit.

Pourquoi faire appel à un courtier en crédit professionnel ?

Il est très important pour une entreprise ou un particulier souhaitant obtenir un crédit, de faire appel aux services d’un courtier. En effet, le courtier a une parfaite connaissance du monde des banques. Entre maîtrise des conditions de financement d’une entreprise, des taux d’intérêt sur le crédit sollicités, la constitution du dossier de crédit bancaire, rien ne lui est étranger.

Le courtier recense et compare toutes les offres de crédits professionnels des banques françaises dans le but de les proposer aux entreprises et aux personnes désirant obtenir un crédit professionnel et surtout de simplifier la démarche de demande d’emprunt. Le courtier en prêt professionnel tisse des liens collaboratifs avec les structures spécialisées dans le prêt professionnel telles que les banques orientées dans le crédit-bail, les factors qui donnent en échange de factures des liquidités au demandeur de crédit, ou encore des opérateurs de crowdlending ou de crowdfunding. Ces qualifications font du courtier, l’intermédiaire le plus à même d’accompagner votre processus de prêt bancaire.

En plus de ces atouts, l’expérience d’un courtier est d’un apport essentiel pour l’aboutissement d’une demande de crédit. Mettant en jeu ses relations et connaissances, il sait vers quel organisme orienter le demandeur de crédit, il sait à quelles exigences s’en tenir avec l’organisme en question.

En plus du gain de temps et de la facilitation de l’accès au crédit, le courtier aide aussi son commettant à la constitution de son dossier de prêt.

L’appui d’un courtier ne permet pas uniquement de gagner du temps à trouver le meilleur organisme prêteur. Il facilite aussi la constitution du dossier ainsi que la négociation des conditions du contrat.

Après son mandat, le courtier doit impérativement représenter son client auprès des bailleurs de fonds. Il en devient assesseur jusqu’à l’aboutissement ou l’invalidation de la demande de crédit.

Comment faire pour solliciter les services d’un courtier ?

Solliciter les services d’un courtier n’est pas un casse-tête chinois. Il faut d’abord choisir quel type de courtier vous convient. Il en existe alors deux types à savoir :

  • Les courtiers ayant reçu le mandat d’une institution financière en ligne, contactés à travers des plateformes numériques dédiées au courtage. L’avantage étant que le courtage en ligne évite les déplacements, car toutes les procédures sont faites en ligne (montage de dossier, rendez-vous avec la banque, collecte de toutes les informations, etc.)
  • Les courtiers indépendants propriétaires d’agences physiques qui font des rencontres en présentiel avec les clients, pour faciliter les échanges et au mieux, assurer la bonne marche du dossier de prêt professionnel.

Mais cette sollicitation n’est pas gratuite. Il faut savoir que l’opération de courtage va vous coûter une commission allant de 1 % et 2 %, en fonction du dossier traité et prélevé sur le pourcentage du financement sous réserve de son obtention.


En bref, le courtier fait tout pour obtenir le financement d’un crédit professionnel, car sa rétribution en dépend. Il a donc obligation de résultat et c’est pourquoi, il met tout en œuvre pour l’aboutissement d’une demande de crédit professionnel.

FAQ

Courtier pour crédit professionnel

Le courtier professionnel est, de manière précise, un expert spécialiste du secteur des banques et des finances, qui sert de facilitateur, mitoyen entre les emprunteurs, les opérateurs économiques et les banques. C’est donc, un intermédiaire, l’interlocuteur par lequel il faut passer pour atteindre la banque, afin d’obtenir un crédit professionnel. De manière plus technique, le courtier en crédit professionnel est un IOBSP, c’est-à-dire un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement.

  • Le contrôle de moralité des dirigeants des agences en courtage, en leur exigeant un extrait du casier judiciaire.
  • Il faut également avoir des capacités professionnelles pour exercer ce métier. C’est pourquoi un diplôme, une expérience professionnelle ou une formation spécialisée sont requis.
  • Le diplôme s’obtient au bout d’une formation de 150 heures représentant en moyenne 3 à 4000 euros en frais de formation. Ces diplômes doivent être certifiés par l’ORIAS,
  • L’expérience professionnelle s’estime à au moins cinq ans d’exercice du métier de courtier professionnel en crédit.

Le courtier récence et compare toutes les offres de crédits professionnels des banques françaises dans le but de les proposer aux entreprises et aux personnes désirant obtenir un crédit professionnel et surtout de simplifier la démarche de demande d’emprunt. Le courtier en prêt professionnel tisse des liens collaboratifs avec les structures spécialisées dans le prêt professionnel telles que les banques orientées dans le crédit-bail, les factors qui donnent en échange de factures des liquidités au demandeur de crédit, ou encore des opérateurs de crowdlending ou de crowdfunding. Ces qualifications font du courtier l’intermédiaire le plus à même d’accompagner votre processus de prêt bancaire.

Solliciter les services d’un courtier n’est pas un casse-tête chinois. Il faut d’abord choisir quel type de courtier vous convient. Il en existe alors deux types à savoir :

  • Les courtiers ayant reçu le mandat d’une institution financière en ligne, contactés à travers des plateformes numériques dédiées au courtage. L’avantage étant que le courtage en ligne évite les déplacements, car toutes les procédures sont faites en ligne (montage de dossier, rendez-vous avec la banque, collecte de toutes les informations, etc.)
  • Les courtiers indépendants propriétaires d’agences physiques qui font des rencontres en présentiel avec les clients, pour faciliter les échanges et au mieux, assurer la bonne marche du dossier de prêt professionnel.

Mais, cette sollicitation n’est pas gratuite. Il faut savoir que l’opération de courtage va vous coûter une commission allant de 1 % et 2 %, en fonction du dossier traité et prélevé sur le pourcentage du financement sous réserve de son obtention.

-

Voir aussi...

Être courtier en regroupement de crédit en quoi cela consiste-t-il ?

Être courtier en regroupement de crédit en quoi cela consiste-t-il ?
Un courtier en regroupement de crédit est nécessaire pour l’aboutissement d’une opération de regroupement de crédit. Dans cet article, découvrez qu’est-ce qu’un courtier en regroupement de crédit et comment bénéficier de son accompagnement.

En savoir plus

Tout savoir sur le courtier en prêt

Tout savoir sur le courtier en prêt
Prendre un courtier en prêt est recommandé si vous souhaitez trouver un crédit au meilleur taux. C’est également la recommandation qui est faite à tous ceux qui ne s’y connaissent pas beaucoup dans le domaine financier et professionnel.

En savoir plus

Accueil Vous informer Qu’est-ce qu’un courtier en crédit ? Qu’est-ce qu’un courtier pour crédit professionnel ?