Sélectionner une page

Mode d’emploi pour obtenir un prêt professionnel

Nos guides sur le crédit professionnel

Prêt particulier souscrit uniquement par tout organisme ou personne physique exerçant une activité considérée comme professionnelle, le prêt professionnel permet de développer son entreprise et son activité et de subvenir aux besoins en trésorerie de l’entreprise. Il est contracté dans le cas où le professionnel décide de lancer son activité, d’effectuer une entreprise ou encore de lancer un nouveau projet dans une entreprise déjà existante.

Ce prêt se décline généralement en trois différents emprunts, étant le crédit bancaire classique, l’affacturage et le crédit-bail.

Dans cet article, nous allons vous expliquer comment obtenir un prêt professionnel et détailler dans quelles mesures le contracter, ainsi que les différents types de prêts professionnels possibles que vous pouvez trouver.

Quelles sont les situations pour avoir recours à un prêt professionnel ?

Le prêt professionnel est destiné à financer tous vos financements d’ordre professionnel, afin d’aider au mieux votre entreprise à se développer. Comme expliqué précédemment dans l’introduction de cet article, l’entrepreneur peut souscrire à un prêt professionnel à l’occasion de trois situations : la création d’entreprise, la reprise d’une activité professionnelle ou encore l’ajout d’un projet professionnel sur une activité préexistante.

Tout d’abord, le prêt professionnel agit comme soutien à la création de son entreprise. Alors que l’entrepreneur apporte des financements grâce à un apport personnel généralement supérieur à 20% de la somme totale de ses besoins financiers, le prêt professionnel sert de complément à cet apport pour permettre à l’entreprise de se développer dans les meilleures conditions.

Ensuite, le prêt professionnel est un soutien financier pour toute reprise d’entreprise. Cette reprise prend acte lorsque l’entreprise se retrouve face à des difficultés trop importantes à surmonter en interne, et c’est pourquoi il est important de souscrire à un financement pour la remonter à la surface et qu’elle reprenne sa croissance. Vous renforcerez ainsi votre besoin en fonds de roulement, ce qui permet notamment de s’acquitter des dettes fournisseurs, de garantir un stock suffisant pour faire face à la demande et embaucher du nouveau personnel pour développer sa croissance.

Enfin, le prêt professionnel permet de développer son entreprise. Comme dit précédemment, le prêt professionnel est capable de financer un nouveau projet dans une structure déjà existante, mais il sert aussi à stimuler la croissance de l’entreprise. En tant qu’investissement, il vous permet d’acquérir :

  • Des biens corporels, tels que des véhicules, des locaux, des équipements. Ces biens sont généralement difficilement finançables grâce aux apports personnels, car ce sont des achats conséquents. Le prêt professionnel, dans ce cas-ci, permet d’éviter un décaissement trop important qui porterait préjudice à la santé financière de votre entreprise.
  • Du financement en trésorerie, dont les solutions seront apportées par l’affacturage qui est considéré comme un prêt professionnel à court terme. L’expansion trop rapide de l’activité peut parfois exposer l’entreprise à des difficultés en trésorerie ou encore un découvert bancaire. Le prêt professionnel sert ainsi de soutien pour rapidement corriger cette situation et rétablir la santé financière de l’entreprise.

Les différents modes de prêt professionnel

Le crédit bancaire professionnel classique

Le crédit bancaire professionnel classique correspond grosso modo à celui pouvant être contracté par les particuliers, bien que les avantages pour un professionnel soient plus ou moins avantageux.

Entre autres, le professionnel devra fournir un apport équivalent à plus de 20%, que ce soit pour la création ou pour la reprise d’une entreprise.

Il existe un crédit bancaire à court terme qui recouvre différentes réalités comme le découvert d’entreprise, ce qui permet d’assurer un fond de roulement et favoriser la flexibilité de l’entreprise sur le court terme donné par le crédit bancaire professionnel classique.

Notez également que l’obtention du crédit bancaire professionnel auprès d’une banque s’accompagne généralement d’une souscription à un contrat d’assurance de prêt professionnel. Cette assurance permet à la banque de minimiser les risques en cas d’imprévus qui pourraient contraindre l’entreprise à ne pas pouvoir rembourser son emprunt, que ce soit une faillite, un dépôt de bilan ou encore le décès de l’entrepreneur.

L’affacturage

L’affacturage, également appelé factoring, ou encore le financement des factures, est une solution moins courante pour les entreprises. Pourtant, cette solution permet aux professionnels concernés d’avoir une grande flexibilité ainsi qu’un apport monétaire immédiat.

Lorsque l’affacturage est engagé par l’entreprise, celui-ci est confié à une société d’affacturage, une société tierce, qui gère le compte de son client en échange d’une certaine somme.

Grâce à l’affacturage, le professionnel obtient deux avantages. D’abord, il reçoit un gain en trésorerie immédiat, mais voit également ses comptes être gérés en continu par une entreprise spécialisée dans ce domaine, ce qui permet ainsi de trouver du temps pour d’autres activités.

Le crédit-bail

Le crédit-bail, également appelé leasing, consiste à contacter une entreprise de leasing afin que celle-ci loue des équipements que celle-ci avait précédemment acquis. Ainsi, le professionnel peut jouir de l’utilisation d’un équipement auquel il n’aurait pas pu avoir accès en temps normal à cause de son coût beaucoup trop élevé.

A la fin du contrat de location de l’équipement, l’entreprise à trois choix différents. Le premier choix est de décider d’acquérir l’équipement, à moindre coût, puisqu’une partie de l’équipement aura déjà été réglé grâce aux mensualités versées durant toute la durée du contrat. L’entreprise peut également demander à renouveler le contrat ou bien arrêter totalement le contrat et céder l’équipement à la société.

Les avantages du contrat crédit-bail est que l’entreprise n’a pas besoin de devenir propriétaire de l’équipement pour en jouir et n’a donc pas besoin de subvenir aux frais d’entretiens ni aux charges relatives à l’équipement.

Le recours au crédit-bail pour acquérir des équipements et du matériel est également une bonne solution car ce type de financement va étaler les frais sur une période plus courte qu’en général, permettant ainsi une marge de manœuvre plus confortable.

Quelles sont les étapes pour obtenir un prêt professionnel ?

Afin d’obtenir un prêt professionnel, vous devez être fin prêt. L’important est de convaincre le banquier qu’il peut avoir confiance en vous pour vous accorder le prêt que vous souhaitez, et le mieux pour ça c’est d’avoir toutes les cartes en main pour être convaincant.

Élaborer un dossier de prêt solide

Tout d’abord, vous devrez constituer votre dossier de prêt. Ce dossier regroupe l’ensemble des éléments dont l’organisme bancaire que vous contactez a besoin pour déterminer si vous accorder un prêt est sûr, ou non. Le but du dossier est de rassurer l’interlocuteur et de montrer que vous prenez à la fois connaissance des enjeux de votre requête et de votre capacité à rembourser vos dettes dans le futur.

Si vous souhaitez créer une entreprise, ce dossier de prêt sera un business plan. Le business plan se divise en deux parties : le prévisionnel économique et le prévisionnel financier.

D’un côté, le prévisionnel économique doit démontrer que vous avez bien compris les différents enjeux de votre activité, à savoir le marché dans lequel vous vous positionnez, votre concurrence ainsi que les risques que votre activité comprend. C’est un gage de confiance pour votre interlocuteur, car cela permet de montrer que vous comprenez ce pour quoi vous vous engagez.

De l’autre côté, le prévisionnel financier doit montrer toutes les recettes que vous comptez effectuer, ainsi que toutes les dépenses et démontrer à quel moment votre activité va devenir rentable. Ces chiffres ne doivent pas être écrits sans y avoir réellement réfléchi, ils doivent être cohérents avec le marché, l’offre et la demande, et ce que vous êtes vous-mêmes capables de produire. Encore une fois, un bon prévisionnel financier permettra à votre banquier de vous faire confiance plus facilement et facilitera les négociations.

Si votre dossier sert à un bien corporel, celui-ci devra donc être muni d’une facture proforma ou du devis du bien envisagé ainsi que les différents bilans et comptes de résultats de l’entreprise effectués dans les dernières années précédant l’acquisition du bien, l’extrait kbis et un plan de financement détaillé.

Obtenir l’entretien avec son banquier

Ensuite, une fois votre dossier de prêt finalisé, vous allez pouvoir avoir l’entretien avec votre banquier. C’est à ce moment précis que vous allez devoir mettre tout en œuvre pour vous vendre et négocier un prêt alléchant obtenu au meilleur taux et dans les meilleurs délais.

Pour cela, avoir une présentation claire et précise est aussi importante que votre apparence qui doit être soignée. L’entretien doit être professionnel, et dans l’honnêteté la plus totale. Mentir à son banquier pour obtenir un prêt professionnel n’est pas la solution, puisqu’après c’est vous qui ne pourrez pas éponger vos dettes si votre affaire se complique. Mieux vaut ne pas obtenir un prêt car l’activité n’est pas assez solide plutôt que de crouler sous les dettes quelques années plus tard. De plus, votre interlocuteur sentira que vous mentez, car c’est son métier de connaître ce genre de chose. S’il le sent, cela peut entacher sa confiance dans votre projet.

Pour votre présentation, munissez-vous d’un visuel, comme un PowerPoint, par exemple, ou encore un produit dont vous pourriez faire la présentation comme si vous essayiez de le vendre en tant que commercial. Montrer le produit finalisé montre que vous êtes capable de lancer l’activité que vous désirez.

Notez bien que votre interlocuteur voit des individus comme vous tous les jours. Essayez donc de sortir du lot et de convaincre l’interlocuteur que c’est votre dossier qu’il faut financer et pas un autre. C’est pourquoi il est indispensable de mettre toutes les chances de son côté, car la concurrence au prêt est bien réelle et n’est pas tendre avec les entrepreneurs.


Le prêt professionnel est la solution idéale pour toute entreprise qui veut se développer, peu importe ce qu’elle souhaite faire, car les différents types de prêts professionnels s’adaptent à tous les besoins.

Alors, si vous êtes un professionnel et que vous souhaitez financer votre entreprise, ne perdez pas votre temps, et mettez tout en place pour demander le prêt professionnel qui vous permettra de financer votre projet, à condition bien sûr que vous ayez de quoi rembourser cet emprunt et que votre fond de roulement en trésorerie soit suffisant pour pallier à ce besoin.

FAQ

Mode d'emploi du prêt professionnel

Si vous souhaitez obtenir un prêt professionnel, vous devrez fournir de nombreux documents à votre banquier, tels que :

  • Le Kbis de votre entreprise
  • La copie de votre carte d’identité
  • Un prévisionnel financier justifiant votre prêt, vos justificatifs de domicile, vos relevés bancaires
  • Un business plan complet et détaillé de votre prévisionnel économique et financier

 

En résumé, le prêt professionnel est un crédit exclusivement réservé aux personnes morales, à savoir les sociétés, ou aux personnes physiques exerçant une activité professionnelle indépendante (entreprises individuelles). Ce n’est donc pas réservé aux particuliers. La nature de l’activité exercée n’a aucune incidence sur le système de financement.

L’apport personnel pour la création d’une activité représente au moins 30% de l’ensemble du besoin, y compris le besoin en fonds de roulement ; tandis que l’apport pour la reprise d’une activité représente au moins 20% de l’ensemble du besoin, y compris le besoin en fonds de roulement également.

Oui, c’est possible, on appellera ce prêt le Crédit Professionnel sans apport. On souscrit à ce prêt pour tout déblocage de fonds par un organisme prêteur à un demandeur qui n’a, lors de la constitution de son dossier de financement, aucun apport personnel disponible, ni caution tierce qui garantissent le remboursement de l’emprunt.

Load More

-

Voir aussi...

L’édito de Philippe Crevel

L’édito de Philippe Crevel
La France figure parmi les pays européens les plus dynamiques en matière de création d’entreprise.

En savoir plus

Tout savoir sur le crédit entreprise

Tout savoir sur le crédit entreprise
Tout savoir sur les crédits accordés aux entreprises. Obtenez les aides et les conseils les plus efficaces pour votre projet professionnel.

En savoir plus

Qu’est-ce qu’un courtier en crédit ?

Qu’est-ce qu’un courtier en crédit ?
Le courtier en crédit sert d’arbitre entre vous et la banque. Il vous conseille dans votre prêt et joue le rôle d'intermédiaire spécialiste.

En savoir plus

Tout savoir sur le courtier en prêt

Tout savoir sur le courtier en prêt
Prendre un courtier en prêt est recommandé si vous souhaitez trouver un crédit au meilleur taux. C’est également la recommandation qui est faite à tous ceux qui ne s’y connaissent pas beaucoup dans le domaine financier et professionnel.

En savoir plus

Comment réaliser sa demande de financement ?

Comment réaliser sa demande de financement ?
Tout savoir sur les crédits accordés aux entreprises. Obtenez les aides et les conseils les plus efficaces pour votre projet professionnel.

En savoir plus

Comment calculer la capacité d’emprunt de son entreprise ?

Comment calculer la capacité d’emprunt de son entreprise ?
Emprunt entreprise : comment connaître la capacité d’emprunt de votre entreprise et comment la calculer.

En savoir plus

Quelles sont les procédures pour une entreprise en difficulté ?

Quelles sont les procédures pour une entreprise en difficulté ?
Procédures pour une entreprise en difficulté : différentes procédures si entreprise est en difficulté, et quoi faire dans chacune de ces solutions.

En savoir plus

Quelles sont les différentes options de financement d’entreprise ?

Quelles sont les différentes options de financement d’entreprise ?
Financement d'entreprise : créer votre entreprise, monter votre projet, reprendre une entreprise, financer un projet...

En savoir plus

Tout savoir sur le prêt société

Tout savoir sur le prêt société
Le prêt société, ou le prêt entreprise est le crédit accordé à tous les professionnels qui ont besoin de financer un élément d’ordre professionnel, création d’entreprise, reprise , création de projet, acquisition, ou location de matériel et équipement.

En savoir plus

Tout comprendre sur la trésorerie d’entreprise

Tout comprendre sur la trésorerie d’entreprise
Trésorerie d'entreprise : élément indispensable pour toute entreprise, elle sert de fonds pour développer son activité et se protéger face aux dettes.

En savoir plus

Tout savoir sur la reprise d’entreprise

Tout savoir sur la reprise d’entreprise
Reprise d’entreprise : faire l’acquisition totale ou partielle d’une partie des actifs et des différentes branches d’activités d’une entreprise tierce.

En savoir plus

Tout savoir sur le Leverage Buy-Out (LBO)

Tout savoir sur le Leverage Buy-Out (LBO)
Le LBO est une opération financière qui permet à de devenir acquéreur de la société avec un capital de départ relativement faible.

En savoir plus

Tout savoir sur le crédit professionnel

Tout savoir sur le crédit professionnel
Le crédit professionnel intervient dans la création d’entreprise, le rachat, ou la création d’un projet qui sera raccroché à l’entreprise.

En savoir plus

Comment bien réussir sa création d’entreprise ?

Comment bien réussir sa création d’entreprise ?
Création d'entreprise : tous les conseils et tout ce qu’il y a à savoir pour bien réussir votre création d’entreprise.

En savoir plus

Accueil Vous informer Mode d’emploi pour obtenir un prêt professionnel